Sidi Larbi Cherkaoui et Gilles Delmas se sont entourés d’un groupe d’artistes et ils les ont rassemblés, virtuellement et pour la première fois, dans cette création.

Venus et vivant dans des pays différents, évoluant dans plusieurs compagnies ou conduisant des carrières solos, la zon-mai aura réuni un panel d’artistes très variés et d’horizons divers… : chorégraphes, réalisateurs, photographes, monteurs, danseurs, chanteurs, etc. sont les acteurs de cette zon-mai itinérante.

Une œuvre participative

L’association des danseurs à cette installation multimédia était une manière d’élargir les moyens d’expressions utilisés dans la zon-mai. Celle-ci a été conçue comme une œuvre participative à laquelle chacun des participants a apporté sa pierre, un matériel précieusement recueilli, et qu’ils ont proposé chacun à leur manière en fonction de leur histoire et de leur vécu très personnel… le tout avec pour fil conducteur, dans les chorégraphies et les montages, la diversité, mais également la mise en lumière de ce qu’il y a de commun et d’échangeable dans les mouvements migratoires…

Sidi Larbi Cherkaoui, Gilles Delmas et les danseurs lors de l'inauguration de la zon-mai

La Condition Publique © Awatef Chengal